Les catastrophes n’épargnent pas la Catalogne cet été. Après d’importants incendies qui ont ravagé au moins 415 hectares d’un parc naturel dans le nord de la région, ce sont les environs de la commune d’Alcanar, dans la province de Tarragone, dans le sud de la Catalogne, qui sont touchés par des orages exceptionnels depuis le début de l’après-midi.

Le plan d’urgence inondations a été déclenché. Sur les différentes images postées sur les réseaux sociaux, il est possible de voir des trombes d’eau s’abattre dans les rues d’Alcanar, emportant tout sur leur passage.

Selon Guillaume Woznica, présentateur météo pour LCI, les environs d’Alacanar, située sur la côte catalane, seraient en proie à un épisode d’orage stationnaire. Selon la presse locale, 77 litres d’eau par mètre carré sont tombés en seulement 30 minutes. Il s’agirait d’un épisode très exceptionnel pour le Service météorologique de Catalogne. À 13h30, les autorités locales parlent même de 200 litres d’eau par mètre carré dans certains secteurs de la région.

Face à ces crues éclairs, de nombreuses routes sont coupées, voire s’affaissent sous l’ampleur de l’événement. Des personnes ont été prises au piège par la montée des eaux extrêmement rapide et ont également dû être hélitreuillées. Des opérations de sauvetage sont en cours. À 13 heures, la Protection civile demandait aux habitants de ces zones d’éviter de se déplacer pendant les deux prochaines heures, les pluies pouvant rester intenses.

Le numéro d’appel d’urgence 112 aurait reçu plus de 441 appels jusqu’à présent. La situation est également surveillée de très près par les pompiers et les élus. Après cette montée éclaire, l’eau s’est retirée tout aussi rapidement en étant évacuée dans la mer. Aucun décès n’est pour le moment à déplorer, mais ces pluies torrentielles pourraient se poursuivre dans d’autres régions espagnoles.

 

La capital sous les eaux

La capitale, Madrid, le centre nord et la côte méditerranéenne du pays sont en situation de “risque important” de pluies et d’orages, selon l’agence nationale de météorologie (AEMET), et la situation continuera à être instable jeudi. De fortes précipitations ont également été enregistrées dans la région de Madrid et en Navarre, dans le Nord.

Les épisodes de pluies torrentielles sont de plus en plus habituels en Espagne. En septembre 2019, sept personnes sont décédées lors de crues dans le sud-est du pays et, en 2018, treize personnes sont mortes sur l’île de Majorque, dans l’archipel des Baléares.

Avec le réchauffement de la planète, l’atmosphère contient plus de vapeur d’eau, augmentant les risques d’épisodes de fortes précipitations, selon les scientifiques. Ces pluies, associées à d’autres facteurs liés notamment à l’aménagement du territoire, favorisent les inondations.

Sans mesures d’adaptation, avec un degré de réchauffement supplémentaire, les inondations vont tuer deux fois plus de personnes que par rapport à la fin du XXe siècle, selon un projet de rapport des experts climat de l’ONU (Giec) obtenu en juin 2021 par l’AFP.

 

Gigantesque flot boueux

En une demi-heure à peine, les trombes d’eau qui sont tombées sur la ville d’Alcanar, à quelque 200 kilomètres au sud de Barcelone, ont donné naissance à un gigantesque flot boueux qui s’est répandu dans la ville, selon les images spectaculaires diffusées sur les réseaux sociaux.

Aucune victime n’a été signalée à ce stade. Les autorités locales ont demandé aux riverains de ne pas sortir dans la rue et deux routes de la zone ont été coupées tout comme certaines lignes de train.

De plus en plus fréquents

La capitale, Madrid, le centre-nord et la côte méditerranéenne du pays sont en situation de «risque important» de pluies et d’orages, selon l’agence nationale de météorologie (AEMET), et la situation continuera à être instable jeudi.

De fortes précipitations ont également été enregistrées dans la région de Madrid et en Navarre, dans le Nord.

Les épisodes de pluies torrentielles sont de plus en plus habituels en Espagne. En septembre 2019, sept personnes sont décédées lors de crues dans le sud-est du pays et, en 2018, treize personnes sont mortes sur l’île de Majorque, dans l’archipel des Baléares.

 

Les habitants doivent rester chez eux

Un gigantesque flot boueux s’est répandu dans la commune de 10 000 habitants, s’engouffrant dans les habitations, emportant tout sur son passage, comme le mobilier urbain ou des voitures. Ces scènes impressionnantes ont été postées sur les réseaux sociaux. Les autorités locales demandent aux riverains de ne pas sortir de chez eux. Des opérations de sauvetage sont en cours, dans la soirée. Plusieurs routes ont été coupées.